Hulu veut modifier son offre délinéarisée

Pour en revenir à un modèle finalement bien plus classique, mais également fédérateur, celui du bouquet de chaînes TV…. en mode linéaire donc. Cette offre proposée dans un premier temps aux USA, permettrait à Hulu, de se démarquer de concurrents plus puissants, tels que Netflix et Amazon. A ce jour Hulu compte 9 millions d’abonnés, quand Netflix en possède plus de 45 millions.

Cette approche, digne d’un distributeur classique, concentrerait un nombre croissant de chaînes à contenus payants. Une stratégie qui pourrait placer Hulu en concurrence frontale avec les câblo-opérateurs qui commercialisent auprès des foyers américains ces même bouquets de chaînes payantes.

L’offre pourrait entrer sur le marché dès le début de l’année prochaine.A ce jour, plusieurs chaînes de télévision américaines auraient déjà été approchées, et des accords seraient proches d’être signés, Hulu s’appuiyant sur la force de frappe de Walt Disney Company et 21st Century Fox, ses deux actionnaires pour négocier la reprise de chaînes.

Il est intéressant de constater que la délinéarisation de contenus n’est pas gagnante à tous les coups et qu’un retour à des bases classiques peut également permettre de se différencier de la concurrence.

Hulu serait par ailleurs particulièrement inspiré de concevoir un bouquet OTT, internationalement accessible, alors géolocalisé aux USA, qui permettrait aux abonnés étrangers d’accéder légalement aux contenus des chaînes US, alors reprises. Les règles et principes édictés par le CSA seraient alors allègrement contournés, mais n’est ce pas déjà le cas avec différents bouquets OTT commercialisés le plus légitimement par différents marchands spécialisés.

Vos commentaires sur le forum