L’Autorité de la Concurrence stricte avec Canal+

On comprend désormais mieux, pourquoi la décision de l’Autorité de la Concurrence a été repoussée à mi juin, dans le cadre de la décision sur la distribution exclusive de BeIn Sports par Canal+. Un court résumé de ce que souhaitait Canal+ et ce qu’exige l’autorité en face:

1 – Canal+ voulait commercialiser beIN Sports en exclusivité, comme Canalsat. Donc pour accéder aux chaînes Qataris, l’abonné aurait été obligé de s’abonner à Canal+ ou Canalsat.
L’Autorité de la Concurrence a exigé que l’abonnement direct soit maintenu !

2 – Canal+ voulait que cette possibilité de s’abonner en direct ne soit pas définitive, et pouvoir ainsi rattacher les chaînes à Canal ou Canalsat ultérieurement.
L’Autorité de la concurrence s’est montrée stricte: l’abonnement en solo doit rester possible.

3 – BeIN Sports est aussi disponible sur ordinateur, tablette ou mobile, c’est l’offre beIN Sports Connect. Canal+ souhaiterait s’occuper de cette commercialisation.
L’Autorité de la concurrence demande que la commercialisation se poursuive par beIN Sports.

4 – Canal+ veut assumer la relation client des abonnés beIN Sports.
L’Autorité préconise un service client par BeIN Sports.

5 – Canal+ a demandé un accord de 5 ans, égale à la durée de l’accord avec BeIN Sports.
L’Autorité de la Concurrence ne pourrait n’accorder qu’un feu vert pour 1 an, (dans l’attente de la révision globale des obligations de la chaîne cryptée, effectuée d’ici juillet 2017).

On l’aura bien compris, Canal+ et l’Autorité de la Concurrence sont sur la même longueur d’onde !

Vos commentaires sur le forum