Faire de neuf avec du vieux !

C’est la tendance audiovisuelle qui s’affirme depuis quelques années déjà, outre Atlantique, une approche destinée à rassurer à la fois les annonceurs, mais tout autant les téléspectateurs, qui sur un nom de série ou de film auront envie de découvrir la nouvelle mouture proposée.

Sauf que cette approche, si elle s’avère rationnelle économiquement, ne garantit nullement le succès à terme. Développer de nouvelles séries, donc sans base historique ou passé cinématographique par exemple, coûte cher et trop souvent les nouvelles séries ne dépassent pas la première saison, et dans certains cas désespérés les 6 mois.

Dans cette optique CBS proposera bientôt une nouvelle version de la série des années 80 « Mac-Gyver », A&E Networks a financé un remake de « Roots », série des années 70 sur l’esclavage aux Etats-Unis, alors que Fox va décliner en série des blockbusters comme « L’exorciste » ou « L’Arme fatale ».

La pratique n’est pas nouvelle, mais quelques échecs sont là pour démontrer qu’il n’existe pas de formule garante du succès, que le produit soit nouveau ou remake d’une oeuvre éponyme. Citons par exemple « V » qui n’aura pas connu de fin au terme de la 2ème saison, « le Prisonnier » version 2009 presque totalement passée inaperçu avec 1 seule saison, « Charlie’s angels » en 2011, remake de « Drôles de dames », une saison également, « Kojak » en 2005, un seul épisode pilote, ou « Bionic Woman » en 2007, là encore une seule saison.

Par delà le titre d’une série, un téléspectateur s’attache tout autant à ses personnages, ainsi qu’à la qualité des intrigues, et trop souvent, l’accent est mis sur les effets spéciaux prioritairement, ce qui rend souvent impersonnel l’ensemble. Il n’est donc pas sur que les nouveaux remakes trouvent leurs publics.  A vous de juger par la bande annonce de Mac Gyver 2016.

Vos commentaires sur le forum