Quand faire le buzz à tout prix se retourne contre soi

Depuis ce matin, il semble bien que la presse ait pris position et se déchaîne désormais contre Jean-Marc Morandini, accusé au prétexte d’une web série, d’avoir encouragé de jeunes comédiens à se dénuder et pratiquer des actes sexuels simulés ou avérés. La série intitulée « les Faucons » était produite par la société NZPP, dont le gérant et fondateur n’est autre que Jean-Marc Morandini.

Alors ce n’est un secret pour personne que l’animateur a construit sa renommée sur des sujets trashs à l’époque sur TF1, puis s’est ensuite focalisé sur tout élément susceptible de faire le buzz, Télé réalité, soucis de stars ou pseudo stars, affaires de moeurs, violence et meurtres, bref tout ce qui contribue à donner une image du blog de l’intéressé plutôt people bien avant médias, ce qui semble d’ailleurs générateur de succès en terme de visites mensuelles.

Là où l’histoire semble devenir sulfureuse, c’est que les animateurs, chroniqueurs du petit monde de l’audiovisuel se lâchent aussi, qu’il s’agisse de Laurent Ruquier, Mathieu Delormeau, Marc Olivier Fogiel, chacun n’hésitant pas à enfoncer encore plus Jean Marc Morandini.

Alors même si les sources semblent sérieuses et approfondies avant d’être publiées, les Inrocks dans le cas présent, même si les incriminations sont plutôt glauques, il est bon de rappeler que ce ne sont pas les médias qui jugent les affaires, et que cet adage mériterait d’être médité à terme par celui qui fait aujourd’hui figure d’accusé.

Vos commentaires sur le forum