Une page se tourne

Nous avons tous appris hier la disparition de Pierre Tchernia, figure sympathique du petit écran des années 50 aux années 2000, qui marque par son décès la fin d’une page de l’audiovisuel français.Celle de la naissance de la télévision française, de l’ORTF, des premières émissions d’information, d’émissions dédiées au cinéma, de maître de cérémonie à de nombreuses reprises, pour participer enfin en qualité de référence culturelle, aux émissions d’Arthur pour les Enfants de la Télé.

Un parcours qu’il convient de souligner, tant la compétence associée à l’esprit d’initiative de Pierre Tchernia a contribué à la réussite de la télévision française :

– Collaborant au Club d’essai de la radiodiffusion française, Pierre Tchernia fait la connaissance de Pierre Dumayet et participe à la création du tout premier journal télévisé français en 1949.
– Animateur de l’émission « Les Amoureux de la tour Eiffel » en 1951.
– Créateur de « Monsieur Muguet s’évade »;
– Créateur de « La Boîte à sel » de 1955 à 1960
– Créateur de « La Clé des champs » de 1958 à 1959.
– Producteur et animateur de « l’Ami public numéro un », émission dédiée aux productions Disney, dès 1961, sur la Première chaîne de la RTF pendant 17 ans.
– Producteur et animateur sur la Deuxième chaîne de l’ORTF, devenue Antenne 2, de « SVP Disney » de 1964 à 1978.
– Co-animateur de « Cinq colonnes à la Une » à partir de 1965
– Remise d’une « Rose d’or » et du « Prix du jury de la presse » au Festival de la Rose d’Or à Montreux en 1966 pour L’Arroseur arrosé, un documentaire humoristique en hommage aux frères Lumière, écrit en collaboration avec Goscinny et Jean Marsan.
– Commentateur en direct le concours Eurovision de la chanson pour la télévision française à douze reprises entre 1958 et 1974, en 1958, 1960, 1962, 1963 pour la RTF, puis pour l’ORTF en 1965, de 1967 à 1970, en 1972 et 1973. Seule l’émission de 1974 sera commentée et diffusée en différé en raison du décès soudain du Président de la république Georges Pompidou.
– Présentateur de 7e Art, à partir de novembre 1966, premier jeu télévisé consacré au cinéma.
– Pierre Tchernia est SURTOUT connu en France pour symboliser Monsieur Cinéma, de 1967 à 1980.
– Il anime aux côtés de Jacques Rouland l’émission « Jeudi Cinéma » de 1980 à 1981, devenue « Mardi Cinéma » de 1982 à 1987, puis à partir de 1988 « Bonjour la télé » avec Frédéric Mitterrand.
– Il demeure également la voix off d’une émission culte de la télévision française pendant de longues années « la Séquence du spectateur ».
– En sa qualité de référent cinématographique, entre 1976 et 1995, il est plusieurs fois le maître de cérémonie des Césars retransmise sur Antenne 2, France 2 puis sur Canal+.
– Il rejoint enfin Arthur et « les Enfants de la Télé », à partir de 1994 et y sera ponctuellement présent jusqu’en 2006, année qui marquera son retrait définitif de la télévision française.

Mais Pierre Tchernia n’était pas que la télévision, sa créativité et son talent servirent également le cinéma. Comment oublier « le Viager » cette truculente comédie relatant la longue vie de Michel Serrault, cédant en viager une petite maison dans un village reculé du Sud de la France, Saint Tropez, au cours des années 30, à son médecin traitant, Michel Galabru et sa famille vénale.

Citons également, en 1961, l’écriture du scénario de « La Belle Américaine », film joué par la troupe des Branquignols, dont Louis de Funès et Jean Carmet font partie.  Sans oublier, en 1974 « Les Gaspards », toujours avec Serrault, Galabru, Depardieu et Carmet, mais aussi Philippe Noiret, Annie Cordy et Chantal Goya.

Enfin, citons sa collaboration à plusieurs adaptations d’Astérix, d’Uderzo et Goscinny en dessins animés, mais également à Lucky Luke, avec Morris.

La disparition de Pierre Tchernia, à l’âge de 88 ans, marque donc la fin d’une figure majeure de l’audiovisuel français, d’un personnage à la fois courtois, cultivé et sympathique que tous les français jeunes ou adultes respectaient, sans nécessairement connaître la richesse d’un parcours aussi respectable.  Merci Monsieur Tchernia.

Vos commentaires sur le forum

tchernia-et-rouland