Dailymotion inaccessible en Russie ?

Ce qui s’apparente à une anecdote pourrait s’avérer être un problème plus profond, tant il est bien connu que les hommes d’état n’apprécient guère la critique.

On apprend donc aujourd’hui qu’à la demande de la chaîne PIATNITSA (vendredi en russe) chaîne du groupe Gazprom-Medias, Dailymotion serait donc bientôt inaccessible en Russie, en vertu d’une décision de justice russe du 2 décembre dernier ordonnant le blocage dans le pays de la plateforme vidéo propriété du groupe Vivendi.

L’origine officielle du conflit concernerait la reprise d’extraits sans autorisation d’émission de la chaîne de télévision russe sur la plateforme Dailymotion. Le 2 décembre dernier, un tribunal de Moscou a donc approuvé la demande de la chaîne Piatnitsa de bloquer Dailymotion sur le territoire de la Russie. Le plus surprenant c’est que la société française n’a pas fait appel dans les délais impartis, et donc le jugement a été transmis au régulateur des médias pour être appliquée.Du côté de Dailymotion, on affirme découvrir cette décision de justice et le service juridique n’a aucune trace de demande de retrait et va prendre contact avec les autorités sur place pour remédier à la situation. Le blocage pourrait être mis en oeuvre d’ici à la fin de la semaine, selon un porte-parole du régulateur local.

Mais les émissions de téléréalité de Piatnitsa sont-elles le seul argument avéré, ou un prétexte astucieux destiné à faire taire une plateforme où les contenus peuvent s’exposer librement, sans contrôle et permettre ainsi à toute parole non conforme à l’idéal politique local d’exister ? Quand on sait qui détient Gazprom, donc Gazprom Médias, quand en tapant quelques mots clés utiles sur la plateforme, on peut trouver tant de vidéos critiques à l’égard du pouvoir en place, on peut se demander dans quelle mesure il ne s’agit pas là d’une mesure destinée à étouffer dans l’oeuf toute forme de contestation.

Médias et démocratie ne faisant pas toujours bon ménage, alors que dire de pouvoirs autoritaires ne laissant aucun espace d’expression libre…. Chine, Russie, et pourquoi pas Etats-Unis à terme, acceptent bien mal la critique gouvernementale, mais à dire vrai le litige ne concerne officiellement que Piatnitsa. Une décision qui incitera désormais Vincent Bolloré à mieux encadré Dailymotion.

piatnitsa

Vos commentaires sur le forum