La publicité en ligne dépasse la télévision

C’est donc en 2016, que la publicité numérique aura détrôné la publicité TV en France. Mais quand on sait que la croissance de ce secteur n’a majoritairement bénéficié qu’à Google et Facebook, une telle concentration suscite de légitimes inquiétudes.  phénomène qui suscite des inquiétudes, a révélé l’Observatoire de l’e-pub publié jeudi 26.

Le marché numérique devient ainsi le premier média vecteur de publicité avec une part de marché de 29,6%, devant la télévision (28,1%).

Mais le « search » (publicité lié aux rechershes principalement occupé par Google) et les réseaux sociaux (dominés par Facebook) représentent 68% du marché de la pub numérique et surtout captent 86% de sa croissance. Ainsi, les publicités vidéos sur les réseaux sociaux ont vu leur croissance exploser en 2016 (+351%) à 117 millions d’euros.

Ces évolutions confirment un transfert des investissements publicitaires vers le mobile, soit 41% des dépenses numériques allouées aux pubs sur terminaux mobiles.

Ces chiffres inquiètent les annonceurs car l’accentuation du phénomène de concentration crée un profond déséquilibre dans l’écosystème publicitaire.C’est pourquoi les publicitaires et annonceurs voudraient que les géants de l’internet acceptent que leurs audiences revendiquées soient vérifiées par des tiers et certifiées, quand Facebook reconnait au niveau mondial plusieurs erreurs dans les estimations qu’il leur divulgue.

L’Autorité française de la concurrence a par ailleurs lancé en mai une enquête sur le secteur de la publicité en ligne, qui devrait déboucher sur de possibles enquêtes antitrust.

Source: France Soir

google-vs-facebook-ads

Vos commentaires sur le forum