Cnews, 3 ans pour être rentable

Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes du groupe Canal+, donnait hier une interview aux Echos, et s’est attardé sur l’évolution d’Itélé, future CNews à partir du 27 février.

Le point de départ de cette analyse porte sur la rentabilité d’une chaîne privée d’informations qui ne peut cumuler les pertes durablement. L’objectif est donc l’équilibre d’ici 3 ans et les premiers profits à l’horizon 2020, en augmentant les revenus et en maintenant les coûts de grille autour de leur niveau actuel, compris entre 20 et 30 millions d’euros, avec comme première étape la division par deux des pertes d’ici 15 mois.

Pour trouver un équilibre financier, la chaîne doit atteindre une part d’audience de 1 % à 1,2 % sur les CSP+, contre 0,6 % à 0,7 % aujourd’hui, estime le groupe. Pour cela, la chaîne se positionne comme complément à ce qui existe déjà, sous-entendu BFM TV et LCI essentiellement.  Une chaîne de décryptage et d’opinions, et l’utilisation des atouts du groupe Vivendi,  le sport et la culture. Pour relancer CNews, Canal va aussi accentuer son effort de promotions croisées avec ses autres chaînes.

CNews va aussi muscler sa présence sur le Web et les réseaux sociaux, pour représenter à terme 10 % à 20 % des revenus.

Quelques décisions plutôt logiques seront prises, comme l’indique Gérald-Brice Viret avec l’exemple d’équipes envoyées lors d’un match de l’équipe de France à l’étranger « avant, on envoyait à l’étranger une douzaine de personnes pour un match de l’équipe de France, des gens d’InfoSport+, de Canal+, d’iTélé, explique . Demain, on enverra une équipe pour toutes les chaînes, il faut se coordonner».

Tout semble axé réellement sur les économies à réaliser au plus vite, à l’exemple des émissions de décryptage préférées à l’envoi de journalistes sur le terrain.

Côté grille, il y aura une montée en puissance des changements jusqu’à septembre, avec l’arrivée de Jean-Pierre Elkabbach le matin, celle de PPDA et de Rachid Arhab dans une émission de décryptage de l’info le vendredi de 18 à 20 heures le vendredi, présentée par Virginie Chomicki. PPDA fera aussi un journal d’info littéraire le week-end. Deux émissions de sport seront programmées le week-end, le samedi et le dimanche à 22h30. Toujours le week-end, Marc Menant animera une émission d’actualité « positive ».  Et Jean-Marc Morandini dans tout ça ?

Source: les Echos

Vos commentaires sur le forum