Que fera E. Macron de l’audiovisuel public ?

A peine élu, qu’il convient déjà de s’interroger sur les réformes de l’audiovisuel public dans les 5 ans à venir. En effet Emmanuel Macron n’a pas masqué sa volonté d’une refonte profonde de France Télévisions mais pas seulement.

Son programme concentre plusieurs réformes destinées à faire évoluer l’organisation, le fonctionnement et la gouvernance de ces médias. Par ordre :

– Le rapprochement des sociétés audiovisuelles publiques, et le fusionnement de France Télévisions, Radio France et France Médias Monde (RFI, France 24, Monte Carlo Doualiya). L’INA pourrait également être concerné.
– La nomination des dirigeants du groupe ne se ferait plus par le CSA, mais par le conseil d’administration des groupes, après un appel public à candidature. Le CSA se verrait alors retirer l’un de ses principaux pouvoirs.
– Réduction du nombre de chaînes ou radios publiques, sont directement concernées France 4 et Le Moov’, qui engrangent les plus petites audiences de l’audiovisuel public. Reste à savoir ce que deviendrait France Ô.
– Simplifier la réglementation audiovisuelle en matière de publicité, de financement et de diffusion. S’agit-il de rouvrir la porte à la publicité après 20h sur les chaînes publiques ou réformer la chronologie des médias, réduisant le délai entre la sortie en salles d’un film et sa diffusion à la télévision ?

Le ministère de la culture probablement en charge des médias dans le nouveau gouvernement devrait au cours des prochains indiquer la feuille de route.

Vos commentaires sur le forum