RTL Belgique licencie, la faute à TF1 ?

RTL Belgique a donc confirmé hier le prochain licenciement de 105 salariés et pigistes réguliers, soit environ 13% de ses effectifs, se plaignant d’une vive concurrence sur le marché publicitaire belge avec l’arrivée ce mois-ci de la chaîne française TF1, très regardée dans le pays.

Mais l’arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge, n’est-il pas l’arbre qui masque la forêt ? Ce n’est pas tant le partage du gateau publicitaire qui pose souci, que l’évolution des modes de consommation des téléspectateurs devenus également internautes et consommateurs de services à la demande, SVOD et autres réseaux sociaux. La télévision linéaire n’est pas vouée à disparaître à court terme, mais elle est se confronte à de nouveaux concurrents dont les modèles diffèrent et qui grignotent des parts de marché, tant au niveau des audiences que des annonceurs qui se réfugient sur la toile.

Pendant que RTL met en place un plan d’économies drastiques et licenciements conjoints, depuis le 6 septembre, TF1 diffuse au public belge des écrans publicitaires spécifiquement conçus pour ce marché, ce qui renforce son attrait pour certains annonceurs. Elle s’était heurtée depuis des décennies à des obstacles juridiques désormais levés. Certains des programmes de TF1 comme « The Voice » ou « Koh Lanta » sont très populaires aussi en Belgique francophone, où globalement la chaîne a réuni en 2016 une part d’audience de 16% sur Bruxelles et la Wallonie. Les chaînes belges RTL-TVI en cumul sont autour de 28% et 19% pour la  RTBF.

Le plan de restructuration de RTL Belgique, baptisé #Evolve, n’est évidemment pas du goût des salariés et responsables syndicaux, surtout quand on sait que cette filiale du géant allemand Bertelsmann est bénéficiaire.

RTL Belgique (télévision, radio, internet) emploie à ce jour environ 800 personnes actuellement: 500 salariés, une centaine de pigistes réguliers et 200 autres occasionnels d’après l’agence de presse Belga.

RTL France vit en parallèle avec une certaine inquiétude son rachat par le groupe M6, mais c’est une autre histoire !

Vos commentaires sur le forum