ESPN en fort déclin

ESPN est la référence en terme de chaînes sportives outre Atlantique mais les années de gloire et de recrutement massif d’abonnés semblent bien loin désormais,  puisque le bouquet de chaînes sportives a encore perdu 2 millions d’abonnés lors du dernier trimestre. Fin septembre, ESPN revendiquait 88 millions d’abonnés, quand le groupe culminait à 100 millions d’abonnés en 2010.

ESPN semble ne pas parvenir à enrayer cette désaffection croissante pour plusieurs raisons, la concurrence de nouveaux groupes, notamment issus du web, l’absence de grands événements sportifs US au cours du dernier trimestre, mais surtout le prix de 9 $/mois pour recevoir ESPN, dont 8 dollars pour sa chaîne principale. Ajoutons à cela, une baisse de l’audience, entraînant mécaniquement une chute des recettes publicitaires.

Ce n’est pas tant ESPN qui est menacée, que l’ensemble de l’univers de la télévision payante qui est concerné, en raison des prix élevés des abonnements au câble (plus de 100 $/mois) mais également parce que les modes de consommation ont évolué et encouragent un nombre croissant de foyers à se passer d’offres payantes, notamment chez les jeunes.

ESPN a consacré 7,3 milliards de dollars l’année passée dont 5,5 milliards pour les droits des plus grandes ligues de sport américain (basket, foot US, baseball). Conséquence, la chaîne ne devrait pas échapper à des licenciements, une centaine de personnes étant concernées à brêve échéance, s’ajoutant à la centaine de départs d’avril dernier et aux 300 d’octobre 2015.

ESPN va également améliorer son offre avec un service en streaming au printemps prochain et une distribution élargie sur Sling TV ou DirecTV Now. Rien ne dit que de telles évolutions s’avéreront suffisantes.

Vos commentaires sur le forum