MOLOTOV affaiblit son offre

La naissance de Molotov devait marquer une évolution radicale dans l’accès à la télévision et son utilisation sur tous support. Mais moins de 2 ans après son lancement, le bouquet qui avait des ambitions affichées, se retrouve confronté d’une part à la recherche d’abonnés payants mais également soumis aux exigences des grands groupes qui ne facilitent pas la réussite du concept.  Récemment, Molotov n’avait d’autre choix que de suivre les demandes du Groupe M6 empêchant les utilisateurs de Molotov (payants et gratuits), de naviguer dans les enregistrements des émissions du groupe. Cette fonctionnalité qui permettrait de zapper efficacement la pub. Molotov affirme qu’il s’agit d’un retrait temporaire de cette possibilité,

Par ailleurs, la fonction d’enregistrement de programmes, initialement fixée à 10 heures par utilisateurs était ramenée à 8 heures. Molotov se confronte dans le cas présent aux règles de calcul des rémunérations de copies privées, fixées par COPIE FRANCE, obligeant l’entreprise à payer pour 10 heures de « bookmark »  l’équivalent de 50 heures de stockage. Le choix de restreindre la fonction en a donc résulté. A noter que TF1 et M6, ou encore le groupe NRJ, n’ont jamais cédé les droits de rattrapage à la startup.

Molotov revendique 3 millions d’utilisateurs, mais connait des difficultés à à recruter des abonnés payants. L’entreprise compte terminer l’année avec 4 millions d’utilisateurs, ce qui pourrait la placer dans un meilleur rapport de force avec les chaînes, dont il convient de rappeler qu’elles n’ont pas plié devant les FAI’s bien plus influents.

Molotov qui commercialise les offres Canal, OCS ou les chaînes AB, commence à séduire de nouveaux abonnés payants, toutefois il est clair que l’offre est à ce jour en sursis entre un modèle incertain, la concurrence et la volonté des principaux opérateurs et groupes de maîtriser leurs contenus et modes de diffusion.

Molotov.tv est une offre de qualité dont les contenus et fonctionnalités mériteraient une rétribution symbolique mensuelle de ses utilisateurs, car si chaque personne versait 1 €/mois au titre de la conception de la plate-forme et son développement, l’entreprise se pérenniserait aussitôt. A méditer.

Vos commentaires sur le forum.