Audiences radios: Europe 1 agonise !

Les audiences de novembre-décembre 2017 viennent d’être diffusées par Médiamétrie et si le trio de tête reste inchangé malgré des courbes d’audiences déclinantes, c’est surtout le cas Europe 1 qui pose question ! Mais avant de nous pencher sur la radio du groupe Lagardère, quelques résultats pour la période concernée en % AC ou audience cumulée. (NDLR/ il semble que certains chiffres en Pda soient illogiques ou erronés, d’où le choix de l’AC dans les chiffres officiels diffusés ci-dessous).

Le top 5
1 – RTL à 12.1
2 – FRANCE INTER à 11.3
3 – NRJ à 10.5
4 – FRANCE INFO à 8.5
5 – RMC à 6.2

Arrivent ensuite :
6 – FRANCE BLEU à 7.0
7 – EUROPE 1 à 6.6
8 – SKYROCK à 6.5
9 – NOSTALGIE à 6.2
10 – FUN à 5.5

Voici donc le TOP 10 des radios françaises. Précisions supplémentaires :
– à supposer que « les indés radios » soit un média unique, ce qui n’est pas le cas, puisqu’il regroupe 130 radios, il serait alors large N°1 à 15.7 % d’AC.
– notons enfin les audiences plutôt élevées pour France Culture qui se situe à 2.5 % d’AC. Plutôt exceptionnel pour une chaîne élitiste.

La palme de la catastrophe revient donc à Europe 1 qui n’en finit plus de chuter. Désormais 7e radio de France, elle est à la merci de ses poursuivantes, Skyrock et Nostalgie, qui ne sont qu’à 0.1 et 0.3 % d’auditeurs en moins. Alors comment peut-on expliquer cet effondrement de la radio. Certes il s’agit d’une érosion qui s’étale depuis plusieurs années mais Europe 1 figurait encore dans le top 4 lorsque Laurent Ruquier, Cyril Hanouna ou Jean-Marc Morandini étaient à l’antenne. La radio disposait alors d’une identité forte, d’une ligne éditoriale durable et reconnue, et avait donc son fidèle public. Depuis le départ volontaire ou forcé des intéressés, force est de constater que les nouveaux programmes et grilles n’attirent pas, ne séduisent pas et du côté d’Europe 1, sans doute serait-il judicieux de noter que ce ne sont pas toujours les grands noms qui font les belles audiences, mais la capacité à fédérer, intéresser et susciter une interactivité croissante. Sans faire offense à différents animateurs, il est évident que certains se sont perdus sur Europe 1 et n’ont jamais réussi à créer une émulation permettant aux audiences de rebondir.

Europe 1 va mal, même très mal, et quelles que soient les décisions prochaines de son actionnaire unique, le groupe Lagardère, on peut se demander si les informations révélées par le Canard enchaîné ne seraient pas fondées, quand bien même l’actionnaire et TF1 l’acheteur potentiel ont fermement démenti toute tractation sur le sujet. Par expérience, on sait bien que le démenti du jour s’avère souvent la vérité du lendemain.

Vos commentaires sur le forum