Le Netflix à la française avance

Va-t’on prochainement assister à la fusion des servives MyTF1, 6PLAY, France.TV et OCS Go en une offre unique ? En tout cas, le président du groupe M6 Nicolas de Tavernost a confirmé mercredi son soutien à l’idée d’une plateforme en ligne qui regrouperait les contenus des chaînes françaises publiques et privées, projet défendu par la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte.

Regrouper MyTF1, France.tv et 6play, sous une même marque et un même portail n’est pas si fantaisiste, d’ailleurs M6 rencontrera prochainement les équipes de France Télévisions pour en discuter.

MyTF1, France.tv et 6play sont les portails respectifs des chaînes des groupes TF1, France Télévisions et M6, sur lesquels les téléspectateurs peuvent visionner des programmes en direct ou à la demande. Un portail commun français serait avantageux pour le téléspectateur, qui n’aurait plus à jongler entre plusieurs et sites, et pour les chaînes dont les programmes gagneraient en visibilité face aux sites comme Netflix et Prime Video d’Amazon, mais permettrait aussi aux participants de faire des économies en mutualisant leurs investissements technologiques. Il fait également valoir qu’un tel projet permettrait aux chaînes françaises, en joignant leurs forces, de capter plus de recettes publicitaires face aux géants américains du Net, les GAFA.

La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte avait relancé en novembre l’idée d’une plateforme commune aux chaînes publiques et privées, en proposant la constitution d’une équipe de France de l’audiovisuel, devenant un champion européen qui pèse sur la scène mondiale.

La participation imprévue à ce jour de Canal+ permettrait enfin de donner une puissance évidente à une offre commune associant des contenus en replay, mais également des offres SVOD par abonnement, alliant le meilleur des productions françaises, documentaires, cinéma, séries, sport, musique, qui pourrait avoir d’une part une réelle attractivité mais là encore, la capacité de s’internationaliser afin de concurrencer un marché dominé par les offres américaines.

Vos commentaires sur le forum