La chronologie des médias va évoluer

La semaine prochaine, Dominique D’Hinnin va présenter à Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, ses propositions pour réformer la chronologie des médias. Il y urgence à réformer celle-ci la dernière en date remontait en effet à 2009 et ne pouvait pas prendre en considération des groupes alors naissants ou récents, comme Amazon, Hulu ou Netflix. Mais la situation a largement évolué en leur faveur mettant en péril les mécanismes appliqués en France.

Il ressort donc de ce rapport un leitmotiv « récompensons les vertueux ». Mais que symbolise cette vertu ? Elle se définit selon 5 principes:
– Respecter les lois françaises
– Avoir conclu une convention avec le CSA
– Payer la taxe CNC
– Conclure des accords avec les professionnels
– Enfin verser 3,50 €/mois par abonné.

Et selon ses critères à ce jour définis, un seul groupe entre dans les clous: Canal+ . L’idée du rapport qui fera sourire chacun c’est d’encourager Netflix ou Amazon à se plier à ses contraintes. On imagine déjà l’angoisse suscitée dans les hautes sphères des groupes concernés. Plus logiquement, on chercherait surtout à privilégier Canal+ dans un combat jugé par beaucoup inégal. Mais il serait légitime de le préciser, plutôt que de justifier par des arguments fallacieux une approche finalement assez protectionniste.

Mais cette chronologie pourrait évoluer comment. Selon les termes du rapport:
– Les chaînes payantes (Canal+ et logiquement OCS) et plateformes SVOD vertueuses, pourront désormais diffuser des films 6 mois « révolus » plus tard.
– Les chaînes gratuites voient la fenêtre d’exposition ramenée de 30 à 15 mois.
– Les chaînes payantes émettant depuis l’étranger (Altice Studio depuis le Luxembourg par exemple) ne pourront diffuser un film avant 21 mois.
– Enfin les « grands méchants » venus d’Amérique du Nord, devront patienter 27 au lieu de 36 mois pour pouvoir reprendre un film.

Une refonte qui par delà l’ironie, s’avère utile pour doper les chaînes et offres SVOD hexagonales, mais qui ne devrait pas porter atteinte aux ambitions des principaux acteurs internationaux du marché, sachant que leur montée en puissance conjuguée à leurs productions originales contourne aisément les contraintes envisagées.

Vos commentaires sur le forum