Orange et Free prêts à dégainer

A chacun sa stratégie, mais du côté de TF1, si la direction n’a pas encore compris que les opérateurs ne veulent pas payer pour des chaînes gratuites, il va falloir en prendre rapidement conscience car le coup de poker de Canal+, dont on ne saluera jamais assez le courage pour priver ses presque 6 millions d’abonnés des chaînes de la Une, semble avoir dopé la réactivité d’Orange et Free, et l’effet recherché pourrait donner lieu à une situation totalement inversée et doublement inattendue.

Dans la logique des choses, Orange se dit prêt à couper et comme les tractations n’avancent pas entre le FAI et TF1, Stéphane Richard exprime maintenant sa volonté d’emboiter le pas à Canal+. Sauf accord rapide, enfin par accord entendons renonciation des demandes extravagantes de TF1 on peut s’attendre à une coupure des chaînes TF1 très rapidement. On perçoit entre les lignes que Stéphane Richard est excédé par cette situation et qu’il compte y mettre fin au plus vite.

Mais là où les choses se compliquent encore plus, c’est dans le revirement de Free, qui non seulement ne compte pas payer pour les chaînes TF1, mais au contraire considère que c’est aux chaînes de payer pour le transport et la diffusion de leurs signaux. Pas si illogique que cela, puisqu’il faut se souvenir que les diffusions par voie hertzienne ou satellitaire ne sont pas gratuites et la reprise des chaînes par TDF, Towercast, Astra, ou Eutelast ont un coût et on a jamais vu TF1 demander de l’argent aux diffuseurs !  Du coup, non seulement il est probable que les chaînes quittent Free au 1er avril mais qu’elles ne puissent y revenir qu’en payant leur reprise sur le réseau de Xavier Niel. Univers Freebox nous fait d’ailleurs partager un message désormais diffusé sur le réseau Free par cette capture d’écran TV:

Et comme un mauvais coup n’arrive jamais seul, les opérateurs veulent prendre juridiquement TF1 à son propre piège. Partant du principe que les chaînes du groupe TF1 veulent se faire rémunérer pour être diffusées, elles basculeraient donc dans l’univers payant. A cet effet, les événéments majeurs sportifs, obligatoirement accessibles à tous gratuitement, dont la Coupe du Monde en Russie en juin prochain, devraient alors être cédés à d’autres chaînes pour en garantir la visibilité.

Du côté de TF1, l’espoir de gagner 100 millions d’euros par an s’éloigne, la perte d’annonceurs pourrait se poursuivre conjuguée aux baisses d’audiences et si en plus les droits sportifs majeurs devaient être redistribués et payer pour être repris, gageons que la Une fasse machine arrière au plus vite.

Prochaine étape: Orange !

Vos commentaires sur le forum