Si peu de films français sur Netflix et Itunes

 

UniFrance, l’organisme chargé de promouvoir le cinéma français à l’étranger a publié en mai 2018 sa première étude « Indicateur VOD 2018 », qui s’intéresse à la place des films français en VOD sur iTunes et Netflix en Europe. S’appuyant sur les données 2017 recueillies par l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel, le but est de mettre en place un indicateur sur la présence de films français sur ces deux plateformes.

On compte seulement 3,5% de films français sur ces plateformes, dont 4,4% sur iTunes et 1,9% sur Netflix. Netflix va acheter les films directement auprès des ayant-droits, en s’adaptant à la chronologie des médias qui varie entre 18 et 24 mois, selon les marchés. Si sa politique est encore « très mouvante », la plateforme achète plus volontiers des films récents.

Sur Netflix, 3 films français sur 4 ont en effet été produits après 2009 (76%), contre 5% produits avant 2000. Sur iTunes en revanche, on assiste à une politique volontariste de la part des ayant-droits des films français. Ce qui explique un tel écart entre ces deux plateformes. Pour être présent sur la plateforme d’Apple, un ayant-droit va simplement créer un fichier et décider le partager, dans l’espoir de toucher des recettes qu’il se partagera avec iTunes. Moins opaque et plus souple que le système mis en place par Netflix qui ne fait jamais de retour sur ses chiffres, ce système qui ne nécessite que quelques centaines d’euros d’investissements, est davantage préconisé par le cinéma français. Globalement, les ayant-droits préfèrent mettre en avant sur iTunes leurs productions dites dramatiques. Le drame est ainsi le genre dominant sur cette plateforme (36%), juste devant la comédie (34%). Alors que sur Netflix, la tendance est inversée. La plateforme porte un intérêt plus prononcé pour la comédie (37%) que pour le drame (25%).

Cette étude tend à capter ce moment clé d’adaptation entre l’industrie cinématographique française et les plateformes de VOD et SVOD. Pour pallier à cette faible présence des films français sur ces plateformes, UniFrance va s’atteler à éduquer les ayant-droits, qui souffrent d’une méconnaissance globale du secteur et travailler sur la mise en avant des films français sur ces plateformes pour attirer les spectateurs.

Méthodologie:

Objet : référencement des films (= présence sur les stores)
– Plateformes : iTunes (TVoD) et Netflix (SVoD)
– Pays : Union Européenne (28 pays) HORS FRANCE
– Période d’analyse : novembre/décembre 2017
– Périmètre : 25.000+ films, 160.000+ références (toutes nationalités)
– Données : Observatoire Européen de l’Audiovisuel (VoD) / UniFrance, CNC (films français).

Vos commentaires sur le forum