Netflix pèse désormais plus lourd que Disney !


Dans la course à la croissance des médias, le nouvel entrant Netflix vient de franchir un palier symbolique, en dépassant Walt Disney, acteur historique du secteur et jusqu’ici leader mondial du divertissement en termes de capitalisation boursière.

La capitalisation boursière de Netflix atteint le montant record de 153 milliards de dollars, dépassant pour la première fois celle de Walt Disney à 152 milliards de dollars. Il faut dire que le cours de Bourse de Netflix a bondi de 82% depuis le début de l’année, alors que celui de Disney a reculé de 4,3%.

Fondé en 1997 et coté au Nasdaq depuis 2002, Netflix est donc devenu en 15 ans le numéro un mondial du divertissement en termes de capitalisation boursière devant la Walt Disney Company, fondée en 1923. Le géant de la vidéo en streaming avait commencé ses activités à la fin des années 1990 par la livraison à domicile de DVD, dans un marché où internet était naissant, et où les lecteurs de cassettes VHS trônaient encore souvent dans les salons.

Désormais, le streaming a pris une telle ampleur qu’il menace les câblo-opérateurs classiques, d’autant que Netflix propose désormais des contenus originaux qui attirent des millions de nouveaux clients. Le groupe basé à Los Gatos en Californie comptait 125 millions d’abonnés à la fin mars 2018, contre 98,75 millions un an plus tôt (+26,6%).

C’est dans ce contexte de concurrence accrue que le secteur du divertissement se consolide à marche forcée. Une bataille boursière se profile notamment entre Disney et Comcast pour le contrôle de 21st Century Fox. Disney a lancé une offre amicale de 52 milliards de dollars en actions (66 milliards de dollars dette comprise) pour acheter les actifs divertissement de la Fox, comprenant les studios de cinéma, les chaines câblées et la part dans Sky. Toutefois, jeudi, le câblo-opérateur Comcast a confirmé qu’il préparait une offre estimée supérieure, entièrement en numéraire, pour les actifs de Fox.

Une autre opération géante dans le secteur, le rachat par l’opérateur télécoms AT&Tde Time Warner, la maison mère de CNN, pourtant annoncé en 2016, est toujours bloqué par le département de la Justice pour des problèmes de concurrence.

Vos commentaires sur le forum