beIN Sports franchit les 4 millions d’abonnés

À chaque grand événement footballistique, beIN Sports dépasse un nouveau cap. Pour cette Coupe du monde 2018, c’est celui des 4 millions d’abonnés qui a été franchi. La Coupe du monde de football permet à beIn Sports de poursuivre sa progression.

Seul diffuseur de l’intégralité de la compétition en France, TF1 n’en dffusant qu’une partie, le bouquet de chaînes sportives annonce ce vendredi avoir atteint les 4 millions d’abonnés. Sur ces 12 derniers mois, le groupe, détenu par l’Etat du Qatar, a gagné un demi-million d’abonnés. Un rythme qu’il tient depuis trois ans. Sans entrer dans le détail, BeIn laisse entendre que cette progression est due à un effet Mondial, et d’une forte hausse des souscriptions au mois de juin.

La performance du bouquet, se traduit également en termes d’audience, avec plusieurs matchs au dessus du million de téléspectateurs sur des matchs qu’il diffusait en exclusivité. Le pic a été atteint sur Iran-Espagne, avec 1,3 million de personnes en moyenne. Des chiffres qui ne prennent pas en compte les retransmissions sur Internet (grâce au service en ligne BeIn Connect) et dans les lieux communs, tels que les bars et les hôtels. BeIn Sports explique connaître une hausse «globale» de l’audience de 45% par rapport à la Coupe du monde de 2014 et de 34% par rapport à l’Euro 2016.

Avec 4 millions d’abonnés, le bouquet sportif n’est plus très loin, en volume, de Canal+ qui compte un peu moins de 5 millions de clients autodistribués (c’est-à-dire hors partenariats avec Free et Orange). Pour beIn Sports, l’enjeu est désormais de garder ses abonnés, qui souscrivent à des offres sans engagement, après la fin de la Coupe du monde. Le défi sera d’autant plus difficile à relever que beIn sera privé à la rentrée des deux grandes compétitions européennes de football, la Ligue des champions et l’Europa League. Ces droits passeront alors dans l’escarcelle de RMC Sport (ex-SFR Sport), le bouquet sportif du groupe Altice. En attendant l’arrivée en 2020 de l’espagnol Mediapro qui vient, lui, de rafler l’essentiel des droits de la Ligue 1, dont beIN Sports à la différence de Canal+ ne sera que partiellement privé, perdant quelques matchs par journée « seulement » !

Vos commentaires sur le forum