Accord Netflix TF1, un accord piège pour le téléspectateur !

La série Marseille, première production française de Netflix, va donc dès le 5 mai faire l’objet d’une diffusion en première fenêtre sur Netflix, puis une semaine plus tard, les deux premiers épisodes le seront alors sur TF1. Mais la diffusion sur la première chaîne s’arrête là. Pour faire clair, si le téléspectateur veut voir la suite, pas le choix, il lui faudra s’abonner à Netflix, certes sans engagement et au choix en SD ou HD sur 1 à plusieurs écrans, mais sans autre choix que d’accéder au service. Sans doute, les inscriptions initiales bénéficieront d’un mois d’essai gratuit, mais quelle que soit la formule proposé, il ne sera pas possible de regarder en intégralité cette série française sur une chaîne de télévision, du moins dans l’immédiat.

Cette formule semble plutôt « vicieuse » car un grand nombre de téléspectateurs de TF1 sont des seniors pour qui la SVOD, Netflix ou toute autre formule équivalente ne signifie absolument rien, et cette méthode les décevra assurément plus qu’elle ne les encouragera à regarder « Marseille » dans son intégralité. Ce mode commercial partiellement gratuit pour orienter vers un service payant ressemble plus à un piège, dont rien ne garantit que TF1 ou Netflix sortent gagnants.

Vos commentaires sur le forum