RMC au plus bas depuis 2012 !

Depuis des années, il suffisait de s’intéresser aux audiences Médiamétrie radio pour s’apercevoir de la progression constante de RMC Info, partie d’assez bas, et en situation nettement moins favorable que ses concurrents par un nombre restreint d’émetteurs alors disponibles. Cette croissance marquée jusqu’à décembre 2013, a désormais pris le chemin inverse et il est tout de même conséquent de perdre sur 1 an 8,4% de son audience, et pire sur la dernière vague presque 10% de ses auditeurs (9,5% précisément). Conséquence, RMC Info repasse sous la barre des 4 millions d’auditeurs !

Franck Lanoux le patron de RMC Info, évoque l’évolution des modes de consommation des auditeurs devenus internautes et téléspectateurs à la fois, et le fait que le groupe Next Radio a rapidement déployé des synergies entre médias TV web et radios du même groupe, ce qui explique les pertes en radio, compensées en TV (exemple de l’interview politique de Jean Jacques Bourdin ou sa matinale diffusée sur RMC Découverte).

Mais ne s’agit-il que de cela ? Plusieurs facteurs sembleraient également jouer contre le groupe Next Radio, et plus précisément sur BFM TV et RMC Info :
– RMC Info est souvent cataloguée comme radio populiste pour ne pas dire « beauf » par une certaine presse, par la concurrence aussi (la revue de presque de Nicolas Canteloup n’épargne pas RMC Info).
– Une couleur politique a été attribuée à RMC Info et BFM TV, celle du Front National, au motif que Jean Jacques Bourdin invitait très (trop?) régulièrement les dirigeants de ce parti et cela s’amalgame d’autant mieux à la notion de radio populiste.
– La grille de programmes a fort peu évolué depuis quelques années et ce qui peut rassurer dans la durée et fidéliser peut aussi lasser et quelques indices montrent l’usure du Moscato Show, des Grandes Gueules par exemple.
– BFM TV fonctionne en « hard news », ce qui commence à générer un certain désaveu des téléspectateurs, même si les audiences demeurent au beau fixe et font de la chaîne d’info, la première de France en terme d’audiences et de revenus publicitaires sur cette thématique.
– Enfin ce même modèle « hard news » semble vecteur d’une ambiance anxiogène permanente qui dans l’instant peut fédérer au regard d’événements graves, mais qui dans la durée incite à zapper sur des contenus plus familiaux et conviviaux.

Alors, certes RMC Info n’est pas la seule généraliste à décliner, mais son patron le confirme, les contenus à l’antenne devraient prochainement évoluer. La rentrée 2016 devrait nous montrer cela !

Vos commentaires sur le forum