Cela devient GRAVE chez Canal+

Selon le site lesjours.fr, info reprise ce matin par RTL, la situation devient particulièrement alarmante chez Canal+, et un échelon a été gravi, par les élus du CE du groupe qui ont lancé une procédure de droit d’alerte à l’encontre de Vincent Bolloré, se fondant sur l’ensemble de ces déclarations.  La procédure est rare mais significative d’une situation d’urgence, dans laquelle Vivendi s’est visiblement installée pour sa partie médias, et dont le groupe semble visiblement vouloir tirer profit pour certaines négociations en cours (distribution exclusive BeIN Sports notamment).

Cependant, en interne, ça gronde et désormais au delà des propos médiatiques, ce sont désormais des informations tangibles qui sont exigées et qui portent sur les points suivants:
– Situation exacte du nombre d’abonnés à Canal+ et Canalsat
– Situation financière de l’ensemble des chaînes du groupe (payantes ou gratuites)
– Détails complets du contrat de partenariat et conditions financières au bénéfice de Cyril Hanouna
– Détails sur le maintien ou cession de iTELE

Plus généralement les demandes portent également sur les choix relatifs à la durée et au maintien du clair sur Canal+ et la situation à terme de Canal+ en cas de refus des accords négociés en cours de validation par l’Autorité de la Concurrence. Le CE constate les départs d’animateurs, le flou relatif aux orientations prochaines de certaines chaînes, ainsi que la refonte complète de leurs identités (sous entendu C8/C17C et Cnews).

Vincent Bolloré aura donc clairement intérêt à se faire entendre et comprendre en interne, mais rarement, si ce n’est la période Jean Marie Messier, Canal+ n’a eu autant de départs de feu à éteindre. Une différence entre les 2 présidents, en interne Jean Marie Messier était apprécié, seuls les actionnaires ne pouvaient tolérer ses mesures ambitieuses, qu’on pourrait aujourd’hui qualifier de prémonitoires, tant la convergence, tv, web, médias, cinéma est devenue prioritaire pour les groupes concernés.

Comme l’a récemment précisé Olivier Ravanello, président de la société des journalistes de iTELE et Canal+ « Comme il regarde la télé, Vincent Bolloré considère qu’il sait en faire » ! Ce que visiblement conteste une partie croissante des salariés du groupe !

Vos commentaires sur le forum