SFR par satellite

On croyait les offres satellites moribondes après le retrait prévu d’Orange d’Hotbird et Eutelsat W5 pour se focaliser sur Astra, en voyant comment Canal propose une qualité désastreuse à ses abonnés satellite, préférant des offres OTT, fibre et adsl enrichies, enfin en constatant comment BIS Télévision demeurait toujours aussi discret sur son offre. Seule l’offre Fransat montrait encore une réelle volonté d’optimiser son offre et l’ajout récent d’une option jeunesse confortait cette impression.

Mais visiblement SFR a pris conscience, ou repris conscience, que proposer une offre à tous les français ne pouvait pas exclusivement passer par l’adsl, le cable ou la fibre, et qu’il fallait trouver un complément…. Dès lors le lancement d’une offre par satellite semblait incontournable et c’est donc l’annonce, (un peu secondaire, après celle de la prise en exclusivité des chaînes Discovery et du groupe NBC Universal) que le Figaro a donc confirmé hier.

Alors comment cette offre satellite va-t’elle se structurer ? Nous n’en sommes à ce stade qu’aux spéculations mais quelques indices peuvent conduire à des pistes convergentes:

1 – Quel satellite ? 
Où trouve-t’on actuellement les chaînes SFR Sport 2 et 3 cryptées en BISS pour alimenter les réseaux SFR adsl et câble ? Sur Eutelsat 5WA, fréquence 11679 V. Il ne serait donc pas étonnant que les chaînes exclusives SFR montent sur cette position, d’autant que le bouquet lancé pourrait alors compter sur la présence de la totalité de la TNT pour Fransat, ainsi que de l’ensemble des chaînes AB, OCS, les 3 déclinaisons BeIN Sports, Melody et une offre jeunesse également disponible.

Notons également qu’Orange doit se retirer d’Eutelsat, puisque la diffusion via Hotbird 13°E et Eutelsat 5WA se poursuit encore mais a officiellement pris fin le 17 mai 2016. La place devrait être faite pour l’arrivée d’un remplaçant si besoin.

Sans oublier la mise sur orbite courant 2018, de Eutelsat 5WB remplaçant 5WA sur la position 5° Ouest.

Comme son nom l’indique, Eutelsat 5WA est un satellite concurrent de la SES qui commercialise les satellites Astra notamment, et que Canal utilise pour sa diffusion sur le 19.2° Est. Eutelsat a perdu en 2007/2008 la diffusion de TPS en raison de la fusion du bouquet avec Canalsat et le choix d’une position unique, celle du gagnant. Un choix qu’Eutelsat avait alors subi, et dont Fransat fut d’ailleurs une conséquence.  Faut-il également rappeler que dès le démarrage de Fransat, la notion d’options payantes intégrées étaient prévue, dans laquelle Bis Télévision s’engouffra le premier.  Un certain esprit revanchard n’est donc pas à exclure et on voit mal SFR prendre la position satellitaire de Canal sur le 19.2°E. Ultime détail de notoriété publique, les prix pratiqués par Eutelsat pour W5A sont nettement moins prohibitifs que ceux d’Astra, mais est-ce vraiment un détail qui compte pour Patrick Drahi ?

2 – Offre seule ou triple play ? 
Un peu des 2 selon toute vraisemblance. Bien peu le savent, tant l’offre fut discrète, mais une offre SFR satellite a déjà existé de 2011 à 2015 et reprenait en fait les chaînes de Canalsat + accès internet et téléphonie.

Patrick DRAHI doit impérativement rentabiliser les chaînes créées sportives, mais également les exclusivités acquises. Si SFR se lance dans une offre triple play, avec TV par satellite, la mayonnaise risque de ne pas vraiment prendre. Et les chiffres d’abonnement à SFR depuis le lancement du bouquet SFR Sport, sont là pour ramener l’analyse à une évidente réalité…. la premiere league anglaise n’est pas un élément suffisamment fédérateur pour permettre des abonnements chez l’opérateur. Fort de ce constat les opérateurs concurrents ont refusé de reprendre ses chaînes, histoire de plomber un peu plus SFR, qui a donc du se rabattre vers une offre OTT accessible à tous et période de gratuité jusqu’à Noël en ce moment.

On peut donc raisonnablement penser que l’opérateur va faire monter l’ensemble de ses chaînes et exclusivités sur EUTELSAT W5 et les proposer alors en option, ou sous forme d’un bouquet intégral reprenant ce qui est déjà disponible sur cette position.  Ceci ne l’empêchant nullement de proposer en parrallèle une offre triple play usuelle, dont l’accès TV serait par satellite pour celles et ceux non éligibles à la fibre, au câble ou à l’adsl.

3 – Carte seule ou démo bridé ?
SFR serait-il assez idiot pour prendre le risque d’une offre bridée aux seuls démos officiels du groupe ? C’est peu probable, et il serait plus logique qu’une offre mixte voit également le jour: un décodeur officiel pour les abonnés SFR, une carte seule pour ceux souhaitant disposer de l’offre SFR en décodeur libre, sans êtes abonnés SFR, enfin une option payante sur carte FRANSAT serait également logique.

4 – Quelles chaînes ? 
A ce jour on peut citer:
– SFR 1 à 5, dont la déclinaison UHD SFR Sport 4K.
– Les MCS Maison, MCS Tennis et MCS Bien-être.
– BFM Sport, et BFM Paris pourraient également se positionner en complément de BFM Business déjà présente.
– les 4 Discovery, mais pas en même temps, afin de laisser les contrats conclus s’achever, notamment avec Canal.
– les 5 chaînes prévues du groupe NBC Universal, dont évidemment SyFy, 13e Rue, E!; est également évoqué parmi ses 5 chaînes l’une d’entre elle premium afin de se positionner clairement en face de Canal+ (ou sa déclinaison cinéma).

On évoque seulement 20 chaînes exclusives, mais selon cette politique d’attractivité par l’exclusif, peut-on imaginer que d’autres chaînes pourraient n’être disponibles que sur Eutelsat 5WA (en dehors de la TNT hertzienne) à terme, donc BFM TV et RMC Découverte par exemple ? Un sacré coup de semonce pour TNT Sat mais également Canal ne pouvant plus proposer la totalité de la TNT. Rien n’est envisagé à ce sujet, mais tout acte affaiblissant Canal est à considérer quoi qu’il en soit !

Au final SFR va réveiller la concurrence par satellite, que l’on croyait dépassé, souhaitons qu’elle le soit à l’avantage des abonnés !

sfr-sat

Vos commentaires sur le forum