N°23, le CSA désigné coupable

C’est du moins l’avis qu’affirme la commission d’enquête parlementaire qui accuse ouvertement le CSA de « connivence » lors de l’attribution du canal TNT à la chaîne Numéro 23 en 2012, dans un rapport publié mercredi. Son rapporteur Marcel Rogemont, du parti socialiste, a précisé que le CSA avait été complaisant en affectant la chaîne à Pascal Houzelot », le patron de Numéro 23, sans avoir effectué la moindre analyse du plan d’affaires de la chaîne lequel était très faiblement documenté. La commission reproche également au CSA de ne pas s’être suffisamment méfié de Pascal Houzelot, dont la chaîne Pink TV avait connu de graves difficultés financières.

La commission va plus loin précisant que le CSA avait ensuite cédé à différentes demandes des représentants de la chaîne afin que la convention soit la moins contraignante possible. Enfin, notons parmi les manquements soulignés par le rapport, les agréments du CSA sur les évolutions capitalistiques de Numéro 23 avec beaucoup de légèreté et de complaisance.

La commission d’enquête met donc en évidence des faits dénoncés de longue date, notamment par Christian Latouche, patron de Fiducial, qui dénonçait lors de l’attribution des fréquences aux 6 nouvelles chaînes TNT HD en 2012, le fait que tout dans la procédure et le choix des chaînes était totalement pipé.

A lire d’ailleurs cet article très détaillé du site Ojim sur le sujet: http://www.ojim.fr/dossier-pascal-houzelot-numero-23-retour-sur-le-casse-du-siecle/

 

Vos commentaires sur le forum