France 3, le grand chantier

L’heure de la refonte de France 3 a sonné et la chaîne souhaite donc donner une image plus simple de son organisation tout en accordant un temps d’antenne supérieur à ses déclinaisons régionales d’ici à 2020.

France 3 est effet un « mammouth » audiovisuel intégrant 3369 personnes, avec un budget de 800 millions d’euros. La chaîne est la quatrième en terme d’audiences, dépassée par TF1 et France 2, mais également par M6 pourtant plus récente et dont la diffusion nationale a pris quelques années de 1987 à 1992.

Bien qu’elle soit une chaîne à vocation régionale, les antennes régionales de France 3 ne produisent que 8 % des programmes de la chaîne. Paradoxe tout récent, France 3 compte par ailleurs 24 antennes régionales en France métropolitaine pour seulement 13 régions officielles, ce qui devrait conduire à terme à des concentrations d’effectifs et de sièges régionaux.

France Télévisions se donne donc pour ambition de réformer France 3. Ce jeudi 15 décembre, la direction de France Télévisions a exposé les grandes lignes de la réorganisation de France 3, à savoir l’autonomie éditoriale plus forte aux régions plus de libres dans les prises d’antenne événementielles et plus de visibilité aux programmes régionaux sur l’antenne nationale. Ceci doit permettre des transferts de moyens vers les programmes régionaux, à coût de grille équivalent.

 

Grande nouveauté à l’antenne, chacune des régions pourra décider de faire un prime time sur son antenne, pendant que l’antenne nationale diffuse un film, par exemple. Par ailleurs, de plus en plus de programmes régionaux occuperont l’antenne nationale. Les premières expérimentations ont eu lieu avec le magazine économique «In Situ», fabriqué en région et diffusé le premier mercredi de chaque mois sur l’antenne nationale. D’ici 2020, 35% des programmes de France 3 doivent être régionaux.

Transformer une entité aussi complexe n’est pas chose aisée, car le juste équilibre entre contenus régionaux de qualité et recherche d’audience est une équation plutôt complexe face à des programmes concurrents fédérateurs. France 3 saura-t’elle reconquérir la 3e place nationale historiquement impartie ?

Vos commentaires sur le forum