AB Group racheté par Mediawan ?

Le grand direct des médias sur Europe 1 citant « les Echos » ce matin, et c’est un point que Mediactus avait ouvertement avancé  il y a quelques mois, lors de la naissance du fond spéculatif de Xavier Niels, Matthieu Pigasse et Pierre Antoine Capton, dédié à de l’achat de chaînes et groupe médias en Europe, Mediawan serait donc en négociations avancées pour acheter le groupe AB dont Claude Berda se serait désintéressé au fil des années, et dont les fils ne masquaient pas leur intention de ne pas poursuivre le développement du bouquet.

Mediawan est la Spac (special purpose acquisition company) qui a pour objectif de créer un géant de l’audiovisuel en Europe. Pour ce faire, elle peut dépenser jusqu’à 1,5 milliard d’euros pour faire des acquisitions. Ainsi la structure serait actuellement en négociation pour le rachat du Groupe AB, qui appartient à 53% à Claude Berda, et dont TF1 détient toujours 33%. Si AB est décrié, et pour beaucoup de téléspectateurs connu pour les sitcoms des années 90, le groupe AB dispose cependant d’un ensemble de chaînes et d’un bouquet Bis Télévision, reprenant celles-ci ainsi que l’offre TNT et quelques chaînes optionnelles  ou intégrées au bouquet dont les BeIN Sports, Game One, Teva, ou Equidia.

Mais AB Group est également propriétaire d’un catalogue de contenus, fictions, séries, films, documentaires, dessins animés, qui valorisent également l’offre AB et ont notamment contribué à son enrichissement. AB Group c’est un chiffre d’affaires annuel de 180 millions d’euros et un bénéfice de 50 millions.

Rappelons que Patrick Drahi et le Groupe Lagardère avaient déjà approché le Groupe AB, sans accord au final. Le prix de vente avoisinerait les 350 à 400 millions d’euros, et avantage réel Claude Berda et Xavier Niel se connaissent bien puisque le groupe AB a été l’un des tous premiers à croire en la Freebox en y proposant ses chaînes dés son lancement en 2003. Son offre avait alors contribué à généraliser le lancement de bouquets adsl pour lesquels Free fut le premier à se lancer.

La convergence à tous niveaux devient une évidence désormais, et la multi distribution par ailleurs, puisque cet achat permettrait en dehors d’Orange actuellement et SFR au cours de ce premier semestre, à Free de proposer également une offre par satellite et de faire évoluer un bouquet qu’on dit moribond ou méconnu au profit d’un bouquet optimisé et détenu par des dirigeants réellement ambitieux. Il reste toutefois à espérer que les chaînes acquises ne deviennent alors pas exclusives à Free.  2017 devrait finalement devenir un grand cru pour la réception satellite en complément de la fibre et de l’adsl, et on ne peut que s’interroger désormais sur un rapide rapprochement entre Orange et Vivendi au sujet du bouquet Canal.

mediawan

Vos commentaires sur le forum