Les élections présidentielles dictent les 3 mois à venir

Aujourd’hui 1er février, entrent donc en vigueur sur l’ensemble des chaînes TV et radios françaises, les recommandations édictées en septembre 2016 par le CSA pour le traitement de l’actualité de l’élection présidentielle. Cette recommandation établit l’approche suivante:
– Du 1er février 2017 jusqu’au 19 mars (veille de la publication au Journal officiel de la liste des candidats) : les radios et TV doivent respecter une équité des temps de parole et d’antenne entre les candidats présumés ou déclarés et leurs soutiens.
– Du 20 mars au 9 avril, les candidats et leurs soutiens doivent bénéficier d’une équité des temps de parole, du temps d’antenne et de conditions de programmation comparables.
– A partir du 10 avril, date d’ouverture de la campagne officielle, c’est l’égalité du temps de parole et d’antenne qui s’applique pour les candidats et leurs soutiens.

Au risque de paraître sarcastique, il est à se demander si le temps d’antenne consacré à dénouer bon nombre de rumeurs et agressions de toutes parts, sera également décompté, car visiblement le principe d’une campagne électorale désormais vise à plomber un(e) candidat(e), plutôt que de s’attarder sur un programme par principe développé en faveur du pays et de ses citoyens. La politique tout comme le sport, s’est transformée depuis quelques années déjà en un show médiatique, et il devient bien difficile de comprendre les motivations profondes des candidats.

Vos commentaires sur le forum