ESPN ne va pas bien !

ESPN est la première chaîne sportive à s’être lancée au États-Unis. Acquise par Disney, ESPN traverse une passe difficile depuis plusieurs mois du fait de droits de retransmission onéreux, du déclin des audiences et du changement des habitudes de consommation de la télévision aux Etats-Unis, qui voient les plus jeunes dédaigner le câble pour s’orienter vers les services de vidéo en ligne.

Ce sont en effet 762.000 américains qui ont mis fin à leur abonnement au câble de janvier à mars, soit cinq fois plus qu’il y a un an. Le nombre de ses abonnés est passé de 100 millions en 2011 à moins de 90 millions actuellement soit une perte sèche de 10% de ses abonnés et un compte rond de 10 millions de personnes ayant résilié l’offre.

Cette véritable hémorragie conduit Disney a annoncer de nouvelles suppressions d’emplois après une première vague en 2015. Pourtant le sport en direct a de l’avenir même auprès des jeunes consommateurs, dont les modes de consommation diffèrent. Le problème d’ESPN est multiforme, puisque la chaîne doit se confronter à l’étranger à des offres premium particulièrement agressives, l’exemple français étant révélateur avec la présence de Canal+, BeIN Sports, SFR Sport, et l’appui indirect d’Orange à l’achat de droits en faveur de Canal+. La concurrence s’avère presque aussi virulente de la part des puissances du Web, Facebook, Amazon, Twitter, lesquelles bataillent pour acquérir les droits web de la NFL, NBA, NHL ou MLB, sans compter la montée en puissance de la MLS.

Disney se dit optimiste sur l’avenir d’ESPN, mais cet optimisme de façade semble vouloir masquer la volonté de cession à court terme des chaînes ESPN. Le sport coûte cher et peut rapporter beaucoup moins, c’est un constat que fait également BeIN Sports depuis 5 ans !

Vos commentaires sur le forum