Euronews entreprend une profonde réforme

C’est un événement qui semble passer inaperçu pourtant la révolution que va entreprendre Euronews à compter de fin mai semble marquer la fin du fonctionnement paneuropéen de la première chaîne d’information créée en France au début des années ! Euronews va en effet abandonner son traditionnel multiplex proposé à l’ensemble des pays européens et internatinaux, au profit de 12 offres distinctes qui cibleront des marchés différents, en fonction de la langue, a annoncé mardi le président du directoire.

Euronews souhaite devenir un média global qui s’adapte à ses multiples audiences locales, tout en restant un média international. D’ici fin mai, il y aura désormais 12 éditions TV et plateformes distinctes avec une vision éditoriale commune.

 

Depuis la création de la chaîne en 1993, une organisation en multiplex conduisait toutes les éditions nationales de la chaîne à diffuser les mêmes sujets, traduits dans la langue locale. Désormais place aux nouveaux formats couleurs locales talks, émissions en plateau, débats et revues de presse.

Cette refonte passe également par quelques sacrifices. Ainsi la version ukrainienne est supprimée, et les versions arabes et farsi ne sont accessibles que sur internet. Mais une édition monde en anglais, Euronews World, intégralement présentée en plateau ou au sein de la rédaction, devrait également voir le jour d’ici la fin de l’année.

Euronews, dont la présence est effective dans 161 pays, emploie environ 800 personnes. L’entrée au capital de la chaîne d’informations américaine NBC News demeure d’actualité mais n’est pas encore effective.

Le repositionnement d’Euronews pour sa version française sur le pays, complété d’informations européennes et internationales conduirait alors la chaîne à se positionner en concurrente plus franche des chaînes d’informations nationales que sont BFM TV, LCI, CNEWS, FRANCE INFO ou même FRANCE.

Doit-on y voir une évolution plutôt souhaitable ou la volonté de copier un modèle existant pour viabiliser une chaîne reconnue mais déficitaire ?

Vos commentaires sur le forum