Russia Today France sous pression

Mediactus vous le précisait fin 2016, la version française de Russia Today devait débuter au printemps 2017, certes inachevé, mais les prévisions initiales tablaient sur un démarrage courant mars, alors que se passe-t’il pour retarder l’arrivée de cette chaîne ? Chacun l’aura compris hier, Emmanuel Macron ne porte vraiment pas dans son coeur Russia Today, qu’il a clairement accusé de désinformation hier au cours de la visite de Vladimir Poutine. Reconnaissons au président français une franchise qui l’honore, la tendance générale étant plutôt à brosser le président russe dans le sens du poil, et ne jamais heurter la susceptibilité de ce dernier.

Il est à ce titre intéressant et presque ironique de constater l’article du jour sur la version française du site Russia Today, https://francais.rt.com/ qui précise que le président français menace la liberté d’expression, quand on sait comment fonctionne la totalité des chaînes nationales privées et publiques de la fédération de Russie.

Néanmoins, par dela les propos, n’y aurait-il pas une petite part de vérité ? Non pas de complotisme de ma part, mais simplement un fait économique. Si Russia Today France voit le jour, son objectif est évidemment la reprise par l’ensemble des opérateurs de cette version française. Mais quelques appels de l’Élysée pourraient encourager ces mêmes opérateurs à renoncer à cette chaîne ayant une approche externe à la métropole de l’actualité française. Les chaînes françaises d’information étant déjà fort nombreuses, bien peu s’alarmeraient d’une absence de reprise de cette chaîne.

Ce que l’on peut regretter dans cette situation à ce jour alambiquée, c’est que seul le téléspectateur est habilité à se faire sa propre opinion sur les sujets traités, et l’information vu de plusieurs horizons permet une meilleure découpe et analyse individuelle. Refuser cette chaîne quand I24 News ou Al Jazeera sont déjà reprises  par la plupart des opérateurs serait dommage car Russia Today est indéniablement une chaîne de qualité et chaque téléspectateur est en droit de se forger sa propre opinion, tout en discernant les fake news, rumeurs et informations fondées et vérifiables.

Vos commentaires sur le forum