Droits de la Ligue 1 accélérés

La Ligue de football professionnel pourrait lancer son appel d’offres pour les droits TV de la Ligue 1 de football, au plus tard en 2018.

 

Le récent rachat par SFR de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa pour 1,2 milliard d’euros sur trois saisons, encouragerait la LFP à accélérer le lancement des enchères, considérant opportun de mettre en concurrence rapide SFR, beIN Sports et Canal+ soutenu par Orange. L’analyse part du principe selon lequel Patrick Drahi va chercher à arracher une partie de la Ligue 1, ou la totalité. Canal+ et beIN Sports, qui se partagent ces droits jusqu’en 2020, seront aussi participants, et dans le cas de beIN Sports, on pourrait presque parler d’une question de survie.

 

Personne ne sait à quelle date la procédure pourrait être lancée. Pour l’instant Didier Quillot, le directeur général de la LFP, fait durer le plaisir en refusant de préciser le calendrier. Mais il n’y a pas de règle pour lancer un appel d’offres. La dernière fois, il a été lancé deux ans et demi avant l’arrivée à échéance des droits, soit en février 2014 pour juillet 2016. Et la fois d’avant, un an à l’avance. Certains parient sur début 2018, la Ligue pourrait vouloir profiter du renouvellement de mandat de Stéphane Richard à la tête d’Orange, en mai 2018, et lancer son appel d’offres juste avant. Orange est le premier distributeur de Canal+ : il n’a donc pas intérêt à ce que la chaîne soit affaiblie. L’opérateur télécoms discute d’ailleurs avec Canal+ d’un vaste accord de distribution pour renforcer la chaîne. En échange d’un minimum garanti de plusieurs centaines de millions d’euros que pourrait consentir Orange, Canal+ permettrait à l’opérateur de distribuer ses offres de façon plus autonome. En échange, la chaîne cryptée serait mieux armée pour affronter SFR. Si tous deux parviennent à un accord rapidement, il se pourrait bien que la LFP dégaine son appel d’offres dans la foulée.

Conclusion d’un article des Echos, similaire à l’analyse récente par Mediactus, le coût des droits pourrait aisément atteindre le 1.5 milliard d’euros.

Vos commentaires sur le forum