A la découverte d’e-cinema.com

Depuis son apparition le cinéma a progressivement évolué, du noir et blanc muet, au film en couleur sonorisé, du cinémascope à la 4D, toutefois le mode de diffusion est invariablement demeuré le même, en salle ou en projection extérieure sur écran.

Avec la généralisation du haut débit, de nouvelles possibilités voient le jour et c’est précisément ce qu’entreprend le site e-cinema.com qui promet une approche exclusive du cinéma étranger ! La société réunit Frédéric Houzelle, (patron du groupe de postproduction Atlantis TV), Roland Coutas, (ex-Telemarket.fr), et Bruno Barde, (directeur du festival du film américain de Deauville).

Lancée le 20 octobre, cette plate-forme de VOD et SVOD est dédiée au cinéma étranger et prend à ce titre le risque d’acquérir des droits exclusifs sur tous supports, pour 7 à 12 ans, des œuvres qui seront proposées chaque vendredi aux internautes.

L’idée est la suivante:
– Proposer aux abonnés de la plate-forme du cinéma exclusif
– Par delà cette phase, organiser la chronologie commerciale des films achetés, axée sur des contenus (cinéma étranger) dont la monétisation s’avère par principe plus complexe, exception faite des blockbusters US ou européens, sur lesquels e-cinema.com ne se focalise pas véritablement !

C’est un pari risqué mais intéressant ! Il est en effet surprenant qu’à ce jour (mais la loi est ainsi prévue en France et à l’étranger) aucun groupe propriétaire de réseaux de salles de cinémas, n’ait eu la volonté de créer un service virtuel de cinéma à domicile, qui puisse permettre au spectateur d’assister pour le même prix, en salle ou à son domicile à une séance ciné dans des conditions optimales.

Une telle approche ferait assurément exploser les recettes de films sortis au cinéma, dont la chronologie de diffusion semble désormais archaïque, du cinéma à la télévision, en passant par la SVOD, ce cheminement est lent, futile, quand désormais le piratage en téléchargement ou streaming ne cesse de s’accroître ! Abolir les frontières des modes de diffusion, pour une diffusion élargie au même moment offrirait assurément aux producteurs des retombées inespérées, que la chronologie actuelle rend aléatoire !

Le modèle e-cinema.com s’en rapproche à sa manière, sans oublier les récents investissements de Netflix dans le cinéma, avec diffusion exclusive sur sa plate-forme.

Souhaitons qu’une offre de cinéma au choix en salle ou sur écran à domicile puisse un jour voir le jour, même si certains pourraient opposer le modèle économique risqué, consistant à ne faire payer qu’un seul abonnement pour une famille, alors que plusieurs places seraient obligatoirement payées en salle de projection. Ceci est assurément contournable.

Vos commentaires sur le forum