80 millions d’euros, c’est pas trop ?

En quelques articles, on découvre avec effarement que TF1 aurait donc demandé 80 millions d’euros par an à Orange pour diffuser ses chaînes, dont il convient de rappeler qu’elles sont GRATUITES sur la TNT.  Des exigences largement revues à la baisse depuis, mais qui ne conviennent toujours pas. On évoque désormais environ 25 millions d’euros/an ! Des chiffres dont la variabilité peuvent tout de même surprendre. Soit la demande initiale était surcôtée, ce qui semble indéniable, soit la dévalorisation des produits TF1 est proportionnelle à la qualité de ses productions et là cela semble plus logique !

On comprend mieux la position de l’opérateur historique et la justification d’un conflit économique qui se poursuit entre TF1 et Orange. A chaque jour sa nouvelle forme de pression et de surenchère, de la suspension du replay sur les box d’Orange, à l’assignation en justice, à la fin de diffusion programmée des chaînes gratuites du groupe TF1, si l’on se fie au plan de service.

Orange reprend donc la main et a fait le choix d’annuler ses campagnes prévues sur les chaînes de TF1 dans les semaines à venir. En annulant ses campagnes publicitaires, Orange prive TF1 de 20 millions d’euros net environ révèle Philippe Nouchi, le directeur de l’expertise médias chez Publicis Média dans les lignes du quotidien. Selon lui en 2017, Orange a déboursé 49 millions d’euros bruts en investissements publicitaires sur les chaînes du groupe TF1. Sur les 102,7 millions d’euros de budget publicitaire global dépensés en TV, 48,4% sont alloués à TF1.

Mais au final, qui est dupe de la fin de cette bataille ? Orange et TF1 vont trouver un accord sonnant et trébuchant, les chaînes ne quitteront finalement pas le bouquet de l’opérateur, les pubs Orange seront toujours présentes sur les antennes, et chacun louera les effets positifs de l’accord survenu, ou chacun apparaîtra gagnant. Bref, beaucoup d’esbrouffe pour pas grand chose. Alors qu’il serait tellement plus intéressant de créer un vrai front anti TF1 associant les FAI’s et bouquets divers.

TF1 n’as pas spécialement tort d’essayer de tirer profit de chaînes gratuites en dehors du modèle économique issu de la publicité, mais c’est quand même sacrément gonflé que de faire payer à des diffuseurs, générateurs de pubs et gains issus des campagnes à leurs profits sur les antennes du groupe, et à ce petit jeu, il serait franchement utile de dissocier les métiers de diffuseurs et de producteurs, car ces mélanges incertains conduisent à des enjeux ou se déploie un modèle méconnu jusqu’alors: le gratuit rémunéré !

Vos commentaires sur le forum