Le CSA met les radios nationales face à leurs choix

Alors que le CSA avait récemment convié les grands réseaux nationaux afin d’évoquer leur présence en numérique terrestre, le Conseil supérieur de l’audiovisuel envisage de lancer un appel aux candidatures en radio numérique terrestre (DAB+) portant sur la seule zone de la France métropolitaine, l’instance en appelle aux personnes intéressées à lui faire part de leurs observations sur les conclusions de l’étude d’impact préalable qu’elle avait pour obligation de mener. Elles ont jusqu’au 10 juillet pour le faire.

Un appel aux candidatures métropolitain consiste à mettre en appel en une seule procédure des fréquences permettant de couvrir l’ensemble de la métropole. Cette procédure tranche avec les appels aux candidatures locaux que le Conseil a lancés jusqu’ici en FM ou en DAB+ par le caractère unitaire de la procédure.

En effet, les appels aux candidatures locaux font l’objet d’un examen distinct pour chacune des zones mise en appel en fonction des candidatures exprimées au regard des impératifs prioritaires et des critères de sélection prévus par la loi du 30 septembre 1986. La phase de sélection d’un appel aux candidatures métropolitain porte sur une seule zone, la métropole. La délivrance de
l’autorisation ou des autorisations à la suite d’un appel aux candidatures métropolitain s’opère en une seule fois alors que dans le cas d’une succession d’appels aux candidatures locaux, elle s’opérera en plusieurs fois.

Outre la simplification en termes de procédure administrative, un appel aux candidatures métropolitain offre plusieurs avantages : de cette procédure résulte notamment une réduction de l’incertitude pour les candidats, ce qui permet une meilleure planification des investissements. Dans un appel aux candidatures métropolitain, une fois les autorisations délivrées, l’attention des
titulaires d’autorisation peut se focaliser sur le déploiement

L’attrait du principe d’un appel à candidatures en zone métropolitaine…. c’est qu’il y en aura qu’un ! Soit vous y êtes…. soit vous stagnez en FM et vous faites rejoindre par de nouveaux réseaux nationaux ! Clairement, RTL, RMC, Europe 1 et NRJ sont visés par cet appel ! Il en va de même pour les radios de Radio France. Alors que vont décider les grands réseaux ? Y aller ensemble, ou craindre que les autres y aillent seuls…

Le CSA a raison de prendre cette décision, tant il devenait urgent de réformer et faire évoluer la réception terrestre radio ! Visiblement après l’extinction envisagée par l’ARCEP de la TNT, l’idée d’un arrêt de la FM ….. a long terme n’est pas si improbable !

Vos commentaires sur le forum